C’est notre dernière journée en Nouvelle Zélande, est-ce un brin de nostalgie, mais nous allons la passer à Akaroa la « ville française ». la route pour y aller ressemble à la grande majorité des routes du pays (quand on quitte les « Highways »).

Nous découvrons, nichée dans une superbe crique, un petit village qui fut français pour très peu de temps suite à l’achat en 1836 de 12.000 hectares de terrain au nom de la France. Mais quand les propriétaires débarquèrent, après le traité de Waitangi, les anglais sont déjà dans la place et ils doivent leur « céder » leurs terres…

Effectivement le style est bien anglais

Il reste pourtant quelques traces de cette période.

Nous avons particulièrement apprécié la traduction du « boudin noir »

Le jour de notre passage c’était la fête et Akaroa était littéralement envahie pour une compétition d’aviron qui nous a rappelé un précédent passage à Hong-Kong.

Les équipes de préparent, se motivent

puis embarquent

Voilà notre voyage se termine avec un dernier passage à Hong-Kong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *