Café Tortoni :  Inauguré en 1858 puis déplacé en 1880 il a vu défiler énormément de célébrités entre ses murs et a su conserver ce cachet incomparable et si désuet qui fait son charme.

Boire un petit coup et grignoter quelque chose dans ce café vous fera sortir du temps l’espace d’un instant.

Autre site incontournable le cimetière de la Recoletta ainsi nommé car il a été construit dans ce quartier chic de Buenos Aires.

Il constitue une vraie ville dans la ville avec ces allées plus ou moins étroites, bordées de caveaux tous plus megalo les uns que les autres qui font une démonstration d’architectures extraordinaires et complètement démesurées.

Chose un peu étonnante : ils laissent apparaître les cercueils pour peu que l’on se regarde à travers les portes vitrées.

On y retrouve les tombeaux de nombreuses célébrités argentines mais la seule dont nous ayons vraiment entendu parlé est Eva Peron née Duarte.

En quittant le cimetière nous traversons rapidement la Plaza Francia

pour aller admirer la Floralis generica, structure métallique due à l’architecte  Eduardo Catalano. Cette « fleur »a la particularité de se refermer le soir et s’ouvrir lentement le matin (quand elle n’est pas en panne…)

Dernier « spot » pour ce premier passage dans la capitale argentine : le Puerto Madero ancien port dont les entrepôts ont été réhabilités en boutiques et restaurants

avec son fameux Puente de la Mujer

qui nous permet d’apercevoir la Buenos Aires moderne.

Nous quittons temporairement cette ville, direction Nord Est pour aller au bord des chutes d’Iguazù

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.