Nous voici arrivés à Buenos Aires la capitale de l’Argentine. Gros choc thermique entre les -5° de notre départ et les 32° qui règnent ici. Et oui nous sommes dans l’hémisphère sud et c’est le début de l’été cool

Pour essayer de prendre tout de suite le bon rythme, nous sommes partis pour le seul endroit dont nous avions entendu parler : la Plaza de Mayo, site majeur de la ville nommée ainsi en hommage à la révolution de mai 1810 le point de départ de la guerre d’indépendance de l’Argentine, 

Arrivés un jeudi nous avons pu assister à l’une de des rondes hebdomadaires que les « mères de mai » effectuent depuis le 30 avril 1977 : 40 ans !!!

Il est vrai, que comme premier contact avec la ville, ce fut un peu étrange surtout que dès le lendemain où nous pensions trouver la place vide nous nous sommes retrouvés de nouveau au cœur d’une manifestation plus « sociale » et plus proche de ce que nous connaissons en France avec banderoles, fanfares et BBQ (type « stands Merguez CGT »…)

L’ambiance autour de cette place, malgré les chants et la bonne humeur des manifestants, était un peu lourde sûrement à cause des avenues désertes suite au bouclage des rues et des bâtiments organisé par la police.

Du coup impossible de s’approcher de la Casa Rosada complètement entourée de barrières anti émeutes

Et il a fallu se faufiler pour accéder à l’intérieur de la Cathédrale métropolitaine (heureusement qu’ils n’ont pas interdit à l’accès une cathédrale dans le pays d’origine du pape en exercice…)

Nous ne sommes, bien sûr, pas cantonnés à cette vision contestataire de la ville et nous nous sommes rendus sur les sites classiques que tout bon touriste se doit d’avoir vus

La suite

2 commentaires

  1. une cathédrale pour eux seuls… le ciel les gagne…Le programme est tendu dès le départ, les voyages c’est ça aussi… Un petit regret tu restait quelques jours de plus et tu pelletais parce si c’ezst le printemps, ici, c’est des têtes de chats

  2. Ola! Qué Tal?

    C’est bien parti! Chez nous c’est encore le mois du blanc.

    Vos 32° nous feraient même envie!!!

    Attention de ne pas croiser Johnny!

    Bon périple!

    Hasta luego!

    Jo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *