Première ville du Texas où nous sommes arrivés, Houston nous a accueilli avec un ciel bas, une chaleur moite et lourde et quelques « scattered storms » mais cela ne nous a pas empêché de visiter le centre ville de cette agglomération.

(Petit) Downtown classique d’une ville américaine avec ses buldings

 et quelques parcs et havres de tranquillité

Nous décidons de chercher le point le plus haut de la ville pour avoir une vue d’ensemble : c’est 600 Travis St

 

L’accès au 60ème étage nous permet de contempler la ville d’en haut

De retour à l’altitude zéro, nous descendons Main Steet et son architecture très différente et proche de ce que l’on peut voir dans d’autres villes du sud comme la Nouvelle Orléans (le tram/métro moderne en plus).

 Main Street nous conduit jusqu’à Buffalo Bayou

après une petit détour par le stade (Minute Maid Park) de l’équipe locale de Baseball (les Astros) sponsorisée par qui vous devinez…

En déambulant dans downtown on se demande bien où sont passés les habitants tellement les rues nous semblent désertes par rapport aux mégalopoles visitées les années précédentes.

Ce qui explique l’activité débordante des « cops »

Pour les retrouver il faut, comme à Montréal, s’enfoncer dans une ville souterraine formée d’un réseau de tunnels creusés au dessous des principaux bâtiments du centre ville.

On y trouve tout : pressings, librairies, fleuristes, banques, organismes de crédit et bien sûr de quoi manger ce qui permet aux personnes qui travaillent dans ces immeubles de pouvoir se restaurer avant de repartir s’enfoncer dans ce dédale de couloirs.

Demain la mer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *