Au réveil petit tour du propriétaire sous un ciel qui s’annonce prometteur.

Puis direction la Kasbah avec ses ruelles, ses murs et ses portes peints en bleu pour éloigner les insectes

Passage par le café Maure


Puis le jardin andalou (souvenir de l’année dernière)

Un dernier regard à la porte des Oudaïas et un petit stop chez un artisan qui réalise une superbe marquèterie consistant à inclure dans les panneaux d’acajou du fil d’argent et des morceaux d’os de… vache (sic).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.