Du monastère Jianfu fondé sous la dynastie Tang, il ne reste qu’une pagode de 12 étages qui a miraculeusement échappé à 60 séismes grâce, parait-il, à la forme hémisphérique de ses fondations en terre battue

Dans les jardins qui l’entourent, les chinois déposent de jolis petits billets rouges sur lesquels ils écrivent leurs souhaits et leurs espoirs les plus précieux

Non sans omettre de faire sonner la cloche porte bonheur

C’est ici aussi que nous avons pu étudier la calligraphie avec quelques professeurs

Un dernier regard sur X’an avant de prendre l’avion pour rejoindre Chongqing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.