Nous traversons l’île du sud par une route un peu monotone ponctuée par de nombreux troupeaux  de vaches (Dans ce pays réputé pour ses moutons nous aurons vu beaucoup, beaucoup plus de vaches que de moutons. Renseignements pris, leur élevage s’avère beaucoup plus rentable rolleyes.)

Nous croisons peu d’habitants en dehors des quelques rares bourgades toutes bâties sur le même modèle.

Nous rejoignons finalement la côte ouest 

et site caractéristique des « Pancake rocks ».

Cet empilement de sédiments a débuté il y a 30 millions d’année sous la mer. les différents tremblements de terre les ont fait remonter en surface. L’érosion par les vagues et l’eau ont permis cette structure stratifiée remarquable.

Le site se prolonge par d’autres étonnants travaux d’érosion

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas bénéficier d’un deuxième passage sur le site vous pouvez cliquer sur Sommaire

Pour les autres vous pourrez juger du rôle de la lumière en photo avec ces prises de vues réalisées le lendemain matin sous un ciel couvert.

A vous de juger…

2 commentaires

  1. Coucou les z’amis C’est un vrai dépaysement, vous êtes en immersion totale dans cette nature2 h de randonnée pour voir les glaciers ça y est vous aurez l’entrainement pour crapahuter dans nos Alpes Bisous de nous 2

  2. Pour les vaches, le beau frère et la sœur de Neil sont passé d’un troupeau de 250 bestioles en Angleterre à un troupeau de 3500 mammifères (tu lis bien!) en nouvelle Zélande.Quand aux rochers, c’est superbement bien travaillé par l’érosion.. mais il me semble en avoir déjà vu de semblables en plus modeste sans doute, mais par contre, j’ai oublié où ???A quand le Haka ? des vaches ou des cailloux, mais on en veut un avant la fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *