Mais X’ian ce n’est pas que l’armée des soldats de terre cuite. C’est aussi une ville de 8,5 millions d’habitants avec ses immeubles

ses tours

et son réseau électrique encore perfectible…

Son quartier hul (quartier musulman) et particulièrement la rue Belyuanmen réputée pour ses échoppes qui vous proposent de la nourriture à foison.

Tout y est cuisiné sur place :

du pied de mouton

au dessert

en passant par le sucre filé étiré sur le trottoir

puis martelé avec des cacahuètes pour former une sorte de nougatine

Après le marché tout naturellement on se dirige vers la pharmacie (ou plutôt le marché de gros de la pharmacie chinoise)

avec ses « médicaments » parfois « exotiques »

Mais X’ian c’est aussi la petite pagode de l’oie sauvage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.