Il ne faut qu’une petite heure de bus (passage des deux frontières compris) pour aller du coté argentin au côté brésilien des Chutes d’Iguazú.

Le parc est, de ce côté bien moins important en taille et le circuit plus court mais aussi beaucoup plus encombré de touristes.

La majorité des chutes sont situées en Argentine et le Brésil offre un joli contrechamp et nous permet de nous approcher au plus près des cataractes grondantes et de nous faire copieusement arroser.

Place au spectacle !

Euh quand on est là au bout, ça mouille !!!

Mais où est donc Charlie (Claude) : 1 clic pour le savoir

P1010827.JPG

Demain nous prenons l’avion pour nous diriger vers l’Ouest à Salta

3 commentaires

  1. Encore magnifique,J’avais vu des photos de ces chutes en hiver, mais là nous sommes ébaubis § Que du beau, du magnifique du somptueux. Ca a dû être un moment exceptionel et peut être humide aussi. Bises à vous

  2. Je précise que l’hiver est en été est qu’il y semblait y avoir moins d’eau et les amis qui y étaient allés m’ont dit qu’il faisait 12 degrés.Bises à gros flacons Aal1

  3. oh ! la la quelle chance de vous trouver presque dessous ! je vous envie , mais pourquoi Charlie ? mais vous avez bien blanchi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.