Première visite :

Cette vallée recouverte par un océan il y a 65 millions d’années fait partie de la cordillère du sel.

Une pensée émue à Lise et Thomas qui ont fait cette route en vélo quelques mois plus tôt…

C’est une vaste étendue de sable entourée de pics façonnés par le vent au milieu duquel le sel ressemble à de la neige.

Il n’y a pas de doute on se croirait sur la lune (la chaleur en plus)

On peut accéder à des cavernes de sel naturelles

Et non pas de réseau… mais le téléphone fait office de lampe de poche

Dur retour à la chaleur quand on sort…

Le décor à la Mad Max de la mine de sel Victoria nous permet d’observer les traces du sel gemme qui en était extrait.

Dernière halte les « Tres Marias »

Et comme si nous n’avions pas eu assez chaud nous avons décidé de nous rendre sur le Salar de Atacama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.