Buenos Aires est une mégalopole de plus de 3 000 000 d’habitants mais le « Grand Buenos Aires » qui regroupe 24 arrondissements limitrophes abrite plus de 13 000 000 de personnes.

Nous sommes remontés le long du Rio de la Plata, vers le Nord Ouest, et avons traversé les arrondissements de Vicente Lopez, San Isidro et San Fernando sans jamais avoir quitté une agglomération avant d’arriver à Tigre.

Depuis San Isidro ville « nouvelle »

on aperçoit le centre ville de Buenos Aires au loin.

Nous avons réussi à pénétrer dans l’hippodrome et avons eu la chance de visiter les boxes dans lesquels séjournent les plus grands pur sang argentins

San Fernando est plutôt résidentiel

Ce trajet que nous avons fait en voiture peut aussi se faire avec le « Tren dela Costa » qui relie le quartier de Retiro à Tigre. Cette voie en déclin traverse de nombreuses gares sont certaines semblent à l’abandon. Au contraire, la station de Las Barrancas, entièrement construite en bois reste très animée grâce au un petit marché aux puces très sympathique qui a envahit ses quais.

Tigre se situe sur le delta éponyme qui est situé au confluent du Rio Paraña et du Rio de la Plata et qui est formé d’une infinité de canaux.

Cette ville fut, dans les années 1920, le lieu de résidence des riches porteños (les habitants de Buenos Aires) attiré par son calme et par son casino.

Maintenant les porteños d’aujourd’hui viennent flâner au bord des canaux ou naviguer à toute vitesse sur les  eaux marron du fleuve.

Demain on revient à Buenos Aires pour visiter un quartier particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.