L’orage passé, nous arrivons à 2 280 m d’altitude dans le petit village de Cachi avec sa place d’armes, ses maisons basses et sa population paisble.

Continuant toujours vers le nord nous nous dirigeons vers La Poma, 

Pour y accéder la Ruta 40 traverse, au début, un paysage désertique

puis rejoint le Rio Calchaqui qui permet, par son apport d’eau, le développement de quelques fermes avec un peu d’agriculture et l’élevage de chèvres.

Le contraste des couleurs est saisissant

Enfin, après plusieurs heures de piste, nous voici, sous les nuages, arrivés, à 3 000 m d’altitude, à La Poma, petit village perdu au milieu de nulle part, avec une impression de bout du monde

Il a été reconstruit après un tremblement de terre du 24 décembre 1930 mais conserve les vestiges de cet ancien pueblo  qui a des allures de ville fantôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.